Saison culturelle, édition 2021

Du 6 au 11 avril : Les Journées Européennes des Métiers d’Art – ANNULÉES

Du 6 au 16 mai – Festival La Main du Jazz – ANNULÉ

Le 22 mai : Concert de l’ensemble vocal Vita e Voce – ANNULÉ

Direction Marie Reine DUPAS

Vita e Voce se consacrera à des oeuvres sacrées a cappella du compositeur vénitien Antonio Lotti

Lieu : église romane
Horaires : 21h
Tarifs : entrée et participation libre
www.vitaevoce.legtux.org

Du 19 mai au 13 juin : Exposition collective avec Quartier d’Artistes

Ce collectif est constitué de 7 membres plasticiens Vendéens et Charentais-Maritime, tous sont professionnels, elles/ils pratiquent la peinture, le dessin, la sculpture sur différents matériaux ou autres techniques.

Lieu : église romane
Tarifs : entrée libre

IzA BARRIER – Peintre

Fascinée par la lecture de bandes dessinées, petite jusqu’à l’adolescence, je me lance dans cet art, avec scénarios et graphismes soignés. Après de longues études à l’institut d’art à Amiens, en Picardie, pour une licence d’arts plastiques, et d’autres années à habiter d’autres mondes et continents, je peins des scènes de vie des autochtones, tout en faisant des décorations murales et illustrations pour métier. Quand je reviens vivre en France, je crée mon entreprise de décor toutes surfaces, tout en explorant mon cheminement artistique, qui de coups de cœur en nouvelles exaltations, me donne des nouvelles voies à explorer. Mon travail, autour du dessin, puis de la peinture, s’étoffe avec l’expérience de la gravure sur plaque, l’impression et ses effets sous presse, l’encrage de plaque au préalable gravée donne à imaginer d’autres propositions plus abstraites que figuratives, et même enrichi mon retour à la peinture avec des recherches de fond en relief parfois…

Bertrand CATHERINE – Sculpteur, dessinateur

C’est le dessin qui m’a ouvert les portes des arts, après avoir suivi pendant trois ans, à l’école des beaux-arts de CAEN, l’enseignement de Jacques GAUTIER (graveur de timbres, élève et ami d’Albert DECARIS), je me suis laissé apprivoiser par la couleur pour peindre à l’huile sur toile. Très vite L’onirisme et le symbolisme furent mes sources d’inspiration pour flirter avec le surréalisme.

Depuis une vingtaine d’années, j’ai retrouvé la sculpture en taille directe que j’avais abordée dans les années 1975-1980 en autodidacte, les livres, l’observation et les conseils de sculpteurs et tailleurs de pierre m’ont beaucoup apporté.

Il y a, à mon sens, trois types d’artistes facteurs de volume, le modeleur, l’assembleur et le sculpteur (je ne parle pas des performances ni des installations). Le premier façonne une substance molle en ajoutant et retirant de la matière, le deuxième agence différents matériaux plus ou moins « nobles » en les collant, les soudant ou les emboitant…, enfin, le troisième façonne un matériau dur en retirant de la matière.

Je pratique principalement la troisième technique, la taille directe sur pierre. J’ai effleuré les deux autres techniques, mais pour moi, la taille directe reste la référence du sculpteur, c’est la quintessence de la « trois dimensions », le sculpteur va chercher ce qu’il y a à l’intérieur.

Deux approches se présentent à moi quand je suis devant un bloc de pierre, je peux avoir une idée, parfois posée sur papier par un croquis ou un dessin, ou alors, je peux me laisser guider par la matière. Quelle que soit la démarche, je ne refuse pas ce que me propose le « hasard » durant la phase de création, une forme en appelant une autre, c’est un véritable dialogue qui s’instaure entre la pierre et moi pour obtenir des formes abstraites ou figuratives. Tout est travaillé avec des outils manuels (scies, massettes, ciseaux, rifloirs et éponges abrasives). Pour être au plus près et en contact de la matière, je n’utilise aucun outil électrique ou pneumatique !

J’ai œuvré sur différentes pierres, stéatite, serpentine, pyrophyllite, albâtre, marbre, pierre du Gard, pierre d’Estaillade, différents calcaires (Lavoux, Creully, Chauvigny…).

Ce retour au volume, ne m’a pas fait abandonner le dessin pour autant, la sanguine, la pierre noire ou encore les encres de couleurs en bâtonnets sont fréquemment mes compagnons pour des voyages sur papier.

Catherine MOREAU – Sculpteure, peintre

J’ai rencontré la sculpture à 33 ans, en 2003, en même temps que les énergies…alors que mon monde était celui des Sciences et de la Nature. Je ne rêvais pas d’être artiste… mon chemin de vie m’y a conduit !

L’Art a été et est pour moi, un chemin initiatique, d’ouverture, de lâcher-prise, d’écoute, d’humilité, de douceur, de patience, de beautés, de réjouissances, de partages. Ce sont des expériences intimes de découverte de Soi, d’union de soi à SOI, à l’AUTRE, de méditation, d’expansion de conscience dans le silence subtile de l’énergie de création.

Quand je partage mes sculptures et mes peintures ou « mes bulles de couleurs » … Je les vois à l’œuvre : elles touchent, émeuvent, interpellent, transforment…tout comme elles m’accompagnent, m’enseignent et me guident.

Nous sommes tous sur ce chemin d’apprentissage qu’est la vie et nous ne sommes pas seuls. Unir nos arts, nos visions et nos cœurs est la base des changements individuels et collectifs, pour avancer ensemble vers un monde plus épanoui : c’est ce que nous proposons avec l’association « les ateliers du bois de la Garde », un espace hors du temps, pour s’enraciner dans l’espace de tous les possibles… en pleine Nature.

Nous vous y accueillons pour rêver en grand, pour partager nos Arts, pour expérimenter, pour révéler la beauté de la vie, pour se soutenir dans la création, avec des ateliers de sculpture, de peinture, des conférences, des stages pour fleurir notre conscience

Site http://www.lesateliersdu-boisdelagarde.sitew.com/

Un grand merci à tous ceux et celles qui ont partagé mon chemin, le partage encore et le partageront.

Dominique VINCENT  – Sculpteur, peintre

L’artiste, comme un chamane, se retrouve seul avec lui-même au sein de son atelier. Dans la respiration, il contrôle son corps et son esprit.

De l’univers, arrivent des messages, des images puis des volumes simples, entre la densité du métal et la légèreté de l’aquarelle. Ainsi, le cœur s’apaise et l’âme se nourrit de joie et d’amour. Une belle lumière inonde la profondeur de l’être et l’atelier devient brillant comme un soleil… Une création est née !

Jacques TRICHET  – Peintre, écrivain

Donner à voir ce qui est caché. Oublier l’anecdote et la figuration précise pour essayer de retenir l’essentiel. Mon travail cherche le secret de la vie que chaque élément, du détail à l’ensemble dévoile par l’harmonie, le miracle d’être et l’incroyable diversité.

Définir les ambiances, tenter de révéler la lumière, aller à la source.

Découvrir la beauté de toutes les choses, de tous les êtres, la beauté contenue dans la vie et la partager.

Ma peinture est une proposition pour que chacun y apporte son expérience, son sentiment et s’approprie mon travail.

Que se révèle au spectateur sa propre intériorité et que ma peinture soit un guide de voyage au pays des émotions.

Un travail en noir et blanc vient compléter les couleurs et les ambiances habituelles pour souligner le questionnement que posent l’état du monde et son avenir incertain : « Où va le monde ?  »

« Au fil des ans, Jacques nous a toujours invités à un voyage intérieur, à le suivre dans sa contemplation peut-être. Terres liquides, enroulements amniotiques ou lumineuses naissances, aubes claires emplies de promesses, ciels en larmes, ombreux parfois… Nous sommes devant certaines de ses toiles comme face aux nuages : elles s’animent à la mesure de nos états d’âme.

Il nous offre la vision d’une terre apaisée et féconde, toute épousée de son ciel… Vivante et Chaleureuse ».

                                                                                             Mireille FELIX

Françoise BOUSSAU-JANON  – Plasticienne

Après des études aux Arts Appliqués à Paris et à l’école Normale Supérieure de l’Enseignement Technique (ENSET), j’ai enseigné les Arts Plastiques en collège et lycée.

C’est depuis la fin des années 1990 que j’explore mon propre mode d’expression.

Le thème de la vie dans toutes ses diversités reste ma principale source d’inspiration.

J’exploite une grande variété de techniques peinture, collages, parfois intégration de lumières (leds) dans la structure du tableau et depuis peu matières réfléchissantes (rhodoïd, plexiglas, verre).

Une constante dans mes priorités est la recherche d’ombres et donc le besoin de capturer la lumière afin qu’elle joue avec les formes que je superpose créant ainsi des épaisseurs. Ces ombres alors se modifient selon l’angle de vue du spectateur et selon l’intensité de la lumière environnante.

Enfin, toujours présente, l’envie de m’échapper du cadre, de cette limite, qui s’impose, qui nous enferme ; une idée n’a pas de frontière, pourtant sa représentation en est captive. C’est ainsi que des personnages, petites sculptures de papier mâché, sont nés. Ces « bouts dehors » deviennent spectateurs mais aussi acteurs de l’œuvre.

Du 15 au 30 juin : Exposition « Le bruit d’un monde » – André BODIN LABODE avec la complicité du sculpteur,
Laurent Letard

Labode est un expressionniste puissant alliant le coup de pinceau d’un Constant Permeke et les fantasmes exacerbés d’un Egon Schiele ainsi qu’une vraie passion pour Van Velde. Les supports et les techniques avec lesquels ce peintre s’exprime sont variés : acrylique, huile, gouache, encre et collage sur bois, papier ou toile.

La vision de l’artiste, ses émotions, sur ce qu’il voit ou entrevoit, ce qu’il entend ou croit entendre du monde d’aujourd’hui et de demain en y mettant ses
couleurs et la musicalité qui l’habite, dans un lieu riche d’histoires en Vendée, l’église Saint-Martin, situé dans le village pittoresque de Sallertaine où les artistes côtoient les artisans d’art.

Lieu : église romane
Tarifs : entrée libre

Du 1er au 31 juillet – Exposition de Lucile TRAVERT

Artiste invitée à Sallertaine pour « habiter » l’Église romane tout au long du mois de juillet 2021, Lucile TRAVERT a immédiatement et naturellement orienté ses recherches, ses lectures comme à son habitude autour de l’histoire singulière de Sallertaine ainsi que des engagements de l’abbé GRELIER et de l’académicien René BAZIN pour la préservation de ce patrimoine exceptionnel.

Les œuvres conçues spécifiquement pour la nef vont présenter au public le roman « La terre qui meurt » de R. Bazin par le biais d’une interprétation picturale personnelle et grâce à une scénographie conçue en harmonie avec les proportions de l’édifice. Des tableaux inédits grands formats faisant allusion aux protagonistes du roman ainsi qu’à l’architecture de Sallertaine, ses 2 églises, le moulin de Rairé seront présentés pour la première fois lors de cette exposition.

Les œuvres du chœur vont rendre hommage et rappeler aux visiteurs la dimension initiale sacrée de l’édifice grâce à l’installation Mater Dolora III.

Enfin sous la voûte du transept remarquable et unique ainsi que pour les transepts, une installation in situ va dialoguer avec la structure architecturale de l’église pour faire corps de façon sensible avec les pierres, les murs, la lumière, l’espace du lieu. Une installation sonore pourrait enrichir la proposition et la force d’immersion pour le public.

Une approche de la création et du travail qui nécessite à chaque projet de se mettre en danger pour se réinventer et se dépasser.

Lieu : église romane
Tarifs : entrée libre

LUCILE TRAVERT – Artiste Peintre Plasticienne

Vit et travaille à LAURIS – Village du Lubéron

Engager une réflexion, des projets qui se déploient dans la durée et dans différents lieux, voici ce qui anime mes recherches et mes créations plastiques. La découverte, la rencontre, le cheminement, le dialogue avec de nouveaux territoires. Leur histoire et ceux qui les ont façonnés ont autant d’importance que l’aboutissement de l’œuvre. Ce sont pour moi les enjeux primordiaux d’une création en mouvement, à l’écoute et toujours renouvelée. Grâce à mes formations classiques Beaux-arts, Arts-Décoratifs et Arts Plastiques, j’ai tout d’abord commencé à présenter mon travail traditionnellement grâce aux expositions, je réalise maintenant des installations in situ au cœur d’édifices très variés : Abbaye, chapelle , temples et châteaux.

Du 1er au 29 août – Ébénistes et Créateurs de Bretagne

L’Association des Ébénistes & Créateurs de Bretagne est un collectif artistique unique en son genre qui réunit aujourd’hui des adhérents ébénistes ou artisans liés à la décoration intérieure, tous dédiés à la conception et à la fabrication de mobilier contemporain et d’élément décoratif d’exception.

Lieu précis : église romane
Tarifs : entrée libre

Horaires d’ouverture : 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 19h00

https://www.ebenistes-createurs-bretagne.com/

Uli Rossbach

Diplomée d’un brevet de maîtrise européen et installée en Bretagne depuis 2008, uLi Rossbach conçoit et fabrique du mobilier et objets en bois massif en y associant parfois d’autres matériaux nobles, comme les métaux, le verre, le cuir ou la pierre.
Son originalité réside dans une ligne de conviction qui allie subtilement trois éléments :
• une haute qualité de construction profondément ancrée dans la tradition des métiers du bois
• un design fonctionnel, au style contemporain et intemporel
• un fort respect de principes écologiques, tant dans la construction que dans la finition
Ses créations sont des pièces uniques empreintes de sensualité, qui touchent par la rencontre de formes épurées avec des textures recherchées et des matériaux complémentaires et contrastés.

Thierry Laudren

Artisan d’art à Rennes, il conçoit dans son atelier du boulevard Franklin Roosevelt des meubles comme des sculptures, s’inspirant principalement de la nature : arbres, animaux, corps en mouvement.

Pour traduire son instinct artistique, il utilise le chêne, qui conjugue qualité et belles couleurs.
Ses pièces sont vivantes et pratiques à la fois, recélant tiroirs secrets, céramique ou dentelles de bois.
Il aime penser qu’elles seront ensuite manipulées par leurs propriétaires dans une continuité du toucher et de la sensualité du bois.

Sa technique, Thierry Laudren la tient de sa formation à la sculpture sur bois, notamment à l’École Boulle à Paris.

Le reste vient de son imagination, son instinct et d’influences diverses : Gaudi, art africain ou amérindien. Il restaure également les sculptures des charpentes d’églises bretonnes du XVème et du XVIème siècle pour les Monuments Historiques, comme dernièrement l’église de Brennilis dans le Finistère

Richard BOURMAUD

Je conçois le meuble comme un volume dans un espace. Celui-ci doit donc avoir une identité, une unité, tout en s’harmonisant avec les éléments qui l’entourent.

J’accorde une importance à son esthétisme et à sa fonction, faisant de ce dernier une pièce à part entière et complémentaire aux autres pièces de l’espace occupé.

Je m’inspire de la nature, de la vie, travaillant les courbes tel un chemin sinueux vers la liberté. J’aime aussi rechercher des formes plus épurées, plus droites et géométriques, m’amenant à la rigueur, la précision et la finesse.

Je travaille selon mes inspirations, mais aussi sur commande. Ainsi je peux réaliser vos projets, ou encore vous accompagner à l’aboutissement de ceux-ci.

Jean-Claude MOTTE

Ferronnier d’Art Designer
Diplômé de l’école des Beaux Arts de Rennes.

Prix Régional SEMA 2009 (Société d’encouragement aux Métiers d’art).

Être artiste, artisan, alliant le geste à la pensée.
Recherche, reconnaissance de formes, où le regard accroche un plein, un vide et se laisse aller facilement vers la métamorphose.
L’atelier de création, de conception, de fabrication, témoigne d’un regard aiguisé sur l’art et son ancrage sur la création contemporain

Philippe ANDRÉ

Fervent défenseur du savoir-faire traditionnel , un des Meilleurs Ouvriers de France 1979, Philippe ANDRÉ a su allier les nouvelles technologies au travail « classique » pour faciliter une production originale viable.

Ses réalisations assurent les commandes en tout genre d’une clientèle publique ou privée. De la gargouille à la création funéraire, du bain d’oiseau d’un jardin japonais à la fontaine monumentale d’un quartier urbain, de la sculpture « utilitaire », autel d’église ou console ouvragée alliant verre, inox, cuivre ou bois aux grandes figures monumentales monolithiques , son travail de création contemporaine s’exprime partout….

Ses références sont maintenant nombreuses et reconnues….

Organisme de formation depuis 1984, l’Atelier Philippe ANDRÉ est l’un des derniers formateurs en taille traditionnelle des pierres dures. Il transmet son savoir-faire aux professionnels de demain et assure ainsi la pérennité de ce métier originel.

Mes sculptures s’intègrent dans un espace de vie, qu’il soit urbain ou privé. Elles sont abordables par le toucher, sereines et suscitent souvent une réflexion, différente sans doute pour chaque personne, mais toujours source d’imagination.

Appréciées justement par leur présence originale et pérenne, mes réalisations ont pris place dans nombre d’espaces publics et privés, du petit jardin familial au grand parc.
Raisonnant dans le durable, je souhaite valoriser un savoir faire local et réalise moi même mes sculptures dans une matière résistante ne nécessitant aucun entretien spécifique.

Francis VEILLEROT

Francis Veillerot travaille plusieurs matières nobles et massives.

De lignes épurées, parfois insolites, dessinées à la main, il façonne des meubles uniques, structurés par l’acier, habillés d’essences de bois patiemment choisies et polies .

Ses sièges variés offrent des galbes de cuir et de bois.

Clément Le Heno

Issu de l’univers du design, j’ai ressenti le besoin de passer du papier à la matière afin d’avoir une approche physique dans mes créations.
L’atelier French Facto permet de concrétiser le passage de l’idée à l’objet à travers la réalisation de mobilier ou d’agencement sur mesure.
Tout mon travail est basé sur l’échange et je vous invite a laisser libre cours à vos envies pour pouvoir penser ensemble vos projets et trouver les solutions pour répondre au mieux à vos besoins en terme d’esthétique et de fonctionnalité.
L’entreprise s’inscrit dans la logique du « Made in France» symbole de qualité et de savoir faire à la française et choisi de penser durablement et de s’ancrer dans une démarche éthique en utilisant des matériaux écologiques et issus de filières renouvelables pour ses productions.

François JEANNES

Des formes libres, une volonté de s’affranchir des archétypes.

Négocier la courbe, à la bonne allure .

Composer avec la fibre.

Pas de retenue !
Il faut oser, repousser les limites, étonner mais
discrètement .

Trouver l’équilibre, la bonne balance.

Claudine BRUSORIO

Par sa sculpture, Claudine BRUSORIO nous donne le tempo du Mouvement de la vie, le vibrato de son cheminement vers l’Equilibre.
Entre ombre et lumière, tout tourne autour du corps, le corps à peine façonné, suggéré, introverti pour mieux plus tard se livrer, alors c’est l’élan vers la lumière, la liberté. La délicatesse des courbes harmonieuses et reposantes nous livrent toute la générosité et la simplicité de l’artiste. Ces lignes épurées résonnent de sensibilité, de vérité, l’essentiel est dit.

Olivier EBEL – Dysform
Ébéniste créateur

Créateur de mobilier contemporain, de tables en formes et en couleurs, déformées pour tromper l’œil et lui faire découvrir une nouvelle ligne.

Je propose des fauteuils et des tabourets uniques et colorés, réalisés avec ma propre collection de tissus.

Je synthétise dans mes créations toutes mes compétences industrielles, artistiques et conceptuelles.

Philippe POUSSET

En quête de fluidité, de simplicité, et de l’éveil des sens… je dessine, puis sculpte le bois.

Inspiré par les marques du temps, les courbes d’un corps, d’un animal, d’une nature riche, de signes tribaux ou ethniques, de mouvements naturels…

Le bois une fois sculpté sera d’un aspect brut ou brûlé, en sculpture ou en mobilier….

Dimanche 1 août – Brocante

Lieu précis : ancien stade, 6 Rue de Verdun

Dimanche 22 août : Traditions Sallertainoises

Défilé des années 1900 à travers le bourg suivi d’animations : danses folkloriques, battage à l’ancienne, démonstrations de vieux métiers, fabrication de beurre, dégustation de gaufres, écrémage de lait, …

Pour les enfants des balades en carrioles et à dos de poneys seront proposées.

Lieu précis : Pré des Bouchauds 85300 SALLERTAINE
Horaires : A partir de 14h30
Tarifs : Entrée gratuite
Renseignements et Réservations : 02 51 93 29 81 ou au 02 51 68 04 20

Du 1er au 19 septembre – Exposition de Joëlle OLIVIER

Habitante de Sallertaine depuis 1975, Joelle OLIVIER peint depuis 1990, et exposera quelques-unes de ses œuvres dans l’église Romane.

Elle peint depuis quelques années à l’acrylique, mais beaucoup de ses toiles sont à l’huile.

Le thème de son expo sera « Visages du monde ».

Lieu : église romane
Tarifs : entrée libre

Les 18 et 19 septembre : Journées Européennes du Patrimoine

Visite libre de l’église romane

L’église romane de Sallertaine est la plus ancienne des deux églises du village. La première
mention de l’édifice date de 1080. Dédiée à Saint Martin, l’église appartenait alors au prieuré
bénédictin adjacent, placé sous l’autorité de l’abbaye de Marmoutiers (près de Tours) fondée
par Saint Martin lui-même.

Visite libre du jardin de Vaulieu

Le Jardin de Vaulieu, la perle florale de la commune était auparavant une ancienne carrière de calcaire gréseux. Elle a été exploitée de l’antiquité jusqu’aux années 1950. La mairie l’a acquis en 2003 et réhabilité.
Le jardin de Vaulieu est aussi un site historique.
Il permet de comprendre l’évolution géologique de Sallertaine à travers les ères. Il faut savoir que cette commune a été construite sur un îlot calcaire. Elle était entourée, naguère, par les marais salants. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le PDF suivant : fiche-geologique-sallertaine

Les 20 et 21 novembre : Fêtes des Lumières

11 et 12 décembre : Marché de Noël

Terre de Sallertaine vous donne rendez-vous à leur incontournable marché de noël couvert. 22 artisans créateurs et 13 métiers de la bouche seront présents.

Sur place, démonstrations du travail des artisans : tourneur et sculpteur sur bois, mosaïste, peintre sur céramique, créateur de bijoux … Des dégustations de produits du terroir (fromages, escargot, canard, vin d’Anjou, champagne, miel et huitres)

Pour les enfants des balades en carrioles seront proposées gratuitement.

Entrée gratuite

Samedi 11 décembre de 14h à 19h30 et dimanche 12 décembre de 9h à 19h30

Salle polyvalente place Emile Gaborit 85300 SALLERTAINE

Renseignements au 02 51 93 29 81.