Qu’est-ce qu’un CCAS ?

Le Centre communal d’action sociale (CCAS) est un établissement public responsable de l’aide sociale au niveau local.

L’ouverture de CCAS dans toutes les communes de France est l’aboutissement d’une politique d’aide sociale mise en œuvre dès l’après-guerre. En 1986, avec la mise en œuvre de la politique de décentralisation. Le bureau d’aide sociale a pris le nom de Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

Le Centre communal d’action sociale est responsable de l’aide sociale extralégale ou facultative allouée par les communes. La compétence générale des communes dans ce domaine est définie par une convention conclue entre le département (responsable de l’aide légale) et le CCAS.

Lorsque le CCAS s’occupe de plusieurs communes, il prend le nom de Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS).

Quels sont les rôles du CCAS ?

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est un service administratif dont les attributions sont nombreuses.

Parmi les différents rôles du CCAS :

  • Fournir aux familles des informations pour les orienter au mieux dans le foisonnement des diverses aides et subventions existantes (aide sociale à l’hébergement [ASH], allocation personnalisée d’autonomie [APA], aides au maintien à domicile, aides aux logements [ALS et APL], etc.).
  • Aider les familles à faire valoir leurs droits sociaux et à constituer tous les dossiers de demande d’aide financière. Le CCAS transmet alors le dossier au service départemental compétent pour traiter la demande d’attribution.
  • Participer à la lutte contre l’exclusion et la pauvreté, en œuvrant de concert avec les institutions menant des actions de développement social.
  • Créer différentes structures d’aide sociale : à Sallertaine, la résidence autonomie.

Comment fonctionne le centre communal d’action sociale ?

Le CCAS est géré par un conseil d’administration composé de membres élus par le conseil municipal d’une part et, d’autre part, de membres nommés par le maire, celui-ci présidant le conseil d’administration.

Parmi ces membres nommés doivent nécessairement figurer des personnes qualifiées dans le secteur social :

  • Représentant des associations familiales,
  • Représentant des personnes handicapées,
  • Représentant des personnes âgées,
  • Représentant des associations du domaine de l’insertion et de la lutte contre l’exclusion.

Le CCAS a le statut de personne morale de droit public, il peut donc agir en son nom propre et disposer d’un budget séparé de celui de la commune. Ses missions et priorités sont définies par le conseil d’administration.