MILLE BRINDILLES

La Vannerie n’a aucun secret pour Emilie MASSONNET

La vannerie est un métier qui ne compte que quelques professionnels dans l’Hexagone. Vannière professionnelle, Émilie Massonnet, a installé son atelier « Mille brindilles ».

Son intérêt pour la vannerie a été provoqué par des rencontres, en particulier Jacky Louineau, un ami retraité qui a toujours fait des paniers pour son plaisir et dont le fils, vannier professionnel est installé dans le Cantal. Le contact avec cette matière l’a séduite et ses débuts, l’hiver au coin du feu, l’ont incitée à poursuivre sa découverte.

Osiers et rotins permettent à Émilie de donner libre cours à son imagination. Imagination qu’elle nourrit par des stages et rencontres chez d’autres vanniers, en particulier espagnols. Les techniques, comme les formes sont innombrables. De stage en stage depuis deux ans et au fil des formations, elle a découvert un métier passionnant.

En effet, le tressage des matières végétales, s’il concerne principalement l’osier, s’étend aussi au saule brut ou écorcé, au jonc, au roseau, etc. Et aux objets réalisés s’intègrent des bois flottés, du cuir, voire des minéraux.

La vannerie, associée la plupart du temps à son aspect utilitaire, débouche sur la réalisation d’objets de décoration : suspensions murales, mobiles etc.

Atelier Mille brindilles, ouvert jusqu’à fin septembre, de 10 h à 13 h et de 14 h 30 à 19 h. Contact 06 25 74 18 52.