La saison culturelle 2018

SAISON CULTURELLE – Église Romane de Sallertaine – De mars à décembre 2018

Mise à disposition de l’église romane par la Mairie de Sallertaine

 

Samedi 24 mars : Concert – Pascale et Warren SAXE LE BIHAN, concert du « Duo Gospel 3ème courant – 21h.
Renseignements et Réservations : 09 82 25 49 67 ou Office de tourisme 02 51 93 19 75

Warren Saxe

 Samedi 21 avril : Concert – Le Festival de « La Main du Jazz » – 21h
Projection du film d’annonce avec la présence de la municipalité, suivi du concert des élèves de La Main du Jazz.
Renseignements et Réservations : 09 82 25 49 67 ou Office de tourisme 02 51 93 19 75

Main du Jazz le 10

 Du 21 avril au 8 mai : Exposition de sculptures métalliques de Claude BOUCHEREAU – Entrée libre

« Travailler le métal a d’abord été mon métier. Il m’arrivait de réaliser des objets « pratiques » en fer forgé : lampadaires, salons de jardins… pour ma famille et mon entourage. Un jour, j’ai eu l’envie d’utiliser ce matériau pour créer. Les idées se dessinaient, tout naturellement, autour d’outils (hache, faux, sécateur…). J’avais envie de leur donner une seconde vie en les mettant en scène dans mon atelier pour les faire renaitre en danseuse, héron, catamaran… J’aime créer des nouveautés, imaginer des formes, raconter des histoires, m’exprimer à partir des vieux outils. Les rencontres lors d’expositions me poussent à continuer et m’inspirent : le questionnement des petits et des grands en découvrant mes sculptures, les émotions ressenties, les commentaires… »

Claude BOUCHEREAU (2)

 Les 10, 11 et 12 mai : Le Festival de « La Main du Jazz » – 21h
Warren SAXE LE BIHAN, Selma LECURIEUX, Gérard DESROCHES, Pascale SAXE LE BIHAN
Renseignements et Réservations : 09 82 25 49 67 ou Office de tourisme 02 51 93 19 75

Main du Jazz le 9

 Du 1er au 31 juillet : Exposition de photographies de Frédérique PENIN  – Entrée libre

« Née en région parisienne en 1975, Frédérique PENIN est tombée très tôt dans l’univers de la photographie. Elle reçoit l’un de ces premiers appareils à l’âge de 8 ans un Olympus, elle a participé durant son enfance à quelques stages photo, argentique à l’époque, et apprend les bases du développement noir et blanc… Mais la photographie est une passion qui coute cher, et le matériel est en constante évolution… Par chance, le monde du travail, lui ouvre les portes des nouvelles technologies en 1998, où en tant qu’animatrice, elle pourra allier travail et passion. Autodidacte, elle travaille à l’instinct, très souvent à main levée, cherchant à faire redécouvrir aux gens le monde merveilleux qui les entoure. Etouffée par la vie parisienne, elle s’installe en Vendée, dans le Marais Breton, en 2016, cette destination fût pour elle une évidence puisqu’elle a fréquenté la région, depuis son enfance au rythme des vacances scolaires. Cette amoureuse de la nature et des grands espaces, elle bénéficie ici d’un vaste terrain de jeu. Depuis, au fil des saisons, elle parcourt le Marais, son appareil photo autour du cou, capturant tout ce qui la séduit, en particulier les paysages et la faune environnante, bien heureuse de découvrir et faire redécouvrir ces lieux si particuliers que trop souvent la routine gomme. Sans le savoir, vous avez déjà pu avoir un aperçu de son travail, dans les bulletins municipaux de Sallertaine, ou dans certaines publications d’associations comme L’Ile Aux Artisans ou Parles Les Lieux ou encore sur les réseaux sociaux. Vous pouvez voir ses photos via sa page Facebook : https://www.facebook.com/FrederiquePeninPhotography/
Et pour ceux qui souhaitent découvrir son univers, ailleurs que derrière un écran, et rencontrer Frédérique, elle sera heureuse de vous accueillir à l’Eglise Romane de Sallertaine du 1er au 30 juillet 2018.

151017IMG_5636F.Penin

 Le 29 juillet : Récital de guitare de Philippe HEUVELINNE – 20h30
Entrée libre

 Philippe HEUVELINNE

Du 1er au 31 août : Exposition – ” Le portrait dans tous ses états” – Entrée libre – 10h30 à 18h30 avec un prolongement jusqu’à 23h00 lors des nocturnes.

Tel est l’enjeu artistique fixé par ce collectif d’artistes de la région nantaise, pour investir au mois d’aout, l’église Romane de Sallertaine. L’exposition d’un collectif d’artistes consiste en un regroupement d’œuvres issues de pratiques d’expressions personnelles. Derrière ces œuvres, des mains, des êtres, et puis une histoire… celle de rencontres humaines. Et comme dans toutes les histoires, il faut une majuscule, un premier mot, une idée qui deviendra moteur d’un élan créateur, créatif. Ce collectif s’est donc constitué par la préoccupation commune de la représentation de l’humain. Chacun questionnait, interprétait… dans une expression intime, la définition du portrait. Le résultat de cette quête, vous propose à travers un vaste champ plastique et artistique, une grande variété de possibles.

Pour Claudie EBEL : peinture acrylique sur papier fibré, travail sculptural.
De ces portraits isolés, portraits fragmentés, portraits déstructurés, portraits accumulés, portraits bidimensionnels ou sculpturaux tous n’existent que dans cette vocation à faire résonance sur l’histoire des hommes. C’est dans le trait, le pli, l’ombre, le creux …que l’émotion se loge, pour donner vie à ces “visages en mutation”. De la représentation de l’homme en tant qu’identité singulière, aux représentations de l’homme en tant que lieu d’expression de l’humanité, chaque regard, chaque cri, chaque sensation… témoigne… par son aspect plurivoque, universel et intemporel.

Pour Bernard GUERIN : Encre sur papier journal. Fasciné par le vivant, je peins l’Humain, sa relation à Lui-Même et aux Autres. Je cherche avant tout à nous plonger au cœur de ces flux émotionnels invisibles et pourtant tellement palpables. Attiré par l’Afrique et captivé par les africains, j’exprime au travers ses « regards africains » toutes ces palettes de sentiments et d’émotions. Comme une évidence, le journal africain constitue mon support. En premier, je trace un réseau de traits formant à mes yeux une carte sentimentale. Je joue de l’encre, pour exprimer toute la transparence, la profondeur et la puissance de l’être.

Pour Didier PAVY : Sculpture bois et métal.
Sculpteur et assembleur de portrait aux personnalités affirmées, mon cheminement artistique me conduit à employer divers médiums de récupération en bois et métal. Je donne vie à des personnages en Art brut, singuliers et atypiques voulant côtoyer l’émancipation du monde contemporain. Ils reflètent le nombre d’individus que l’on peut croiser au cours d’une vie dans leur diversité, leur multitude et leur complexité.

Pour Lily Dark : Mine graphite, encre sur papier, monotypie, collage. Mes productions sont le plus souvent issues de l’univers de l’enfance et plus particulièrement des contes, elles trouvent donc naturellement leur médium de prédilection dans le dessin. Le trait, la recherche sur l’intensité des gris, la mise en valeur du grain du support… sont les atouts qui donnent vie à mes personnages à la fois espiègles et graves. Le rapport aux éléments textuels est fondamental dans bon nombre de mes réalisations.

Pour Janine DEROUET : Terre raku ou haute température ou cuisson en fosse.
Toute ma vie de sculpteur a été ponctuée de portraits, figuratifs ou non, mais qui m’ont toujours permis d’exprimer une idée, une simple envie où d’affirmer une technique particulière de travail.

 portrait dans tous ses etats

Du 2 au 23 septembre : Exposition – Churchill Manitoba, l’exposition – Entrée libre

Le collectif Hic et Nunc propose en septembre 2018 un nouvel accrochage aux cimaises de l’église romane de Sallertaine. Après avoir exploré les relations possibles entre ce lieu chargé d’histoire et des créations personnelles jusqu’à l’intime, l’exposition sera construite cette fois ci sur une idée de déplacement. Le groupe d’exposant reste quasiment inchangé. Une douzaine de personnes planchent donc actuellement sur ce nouveau projet.
C’est sur une proposition de Stéphane TELLIER que l’écrivain Anthony POIRAUDEAU a accepté de prêter le titre de son dernier ouvrage à l’exposition : Churchill Manitoba. Il est dans cette œuvre littéraire question de carte, de voyage et de création, c’est sur cette piste que seront donc imaginés les travaux exposés, sans pour autant être illustration au premier degré du travail d’écriture.
Vous retrouverez pour cette deuxième exposition Sébastien AUFRAY, Hélène CHAUVIERE, Sandra GEORGET, Judith JOSSO, Sophie M. TELLIER, Thierry MERRE, Philippe NEAU, Luc PASCOET, Anthony POIRAUDEAU, Sylvie SHOENTGEN, Stéphane TELLIER. Le commissariat de l’exposition sera assuré par Vanina ANDREANI.
Comme lors de la première édition, les moyens d’expressions seront certainement variés. Dessins, peintures, photographies, vidéos, sérigraphies, volumes investiront pour trois semaines cet écrin de pierre.
Cette exposition est possible grâce à la mise à disposition de l’église romane par la ville de Sallertaine et à la volonté d’ouverture culturelle. L’exposition accessible à tous s’inscrit dans le projet du collectif de développer la création en milieu rural, de favoriser sa diffusion, et notamment auprès des jeunes publics. Ainsi, il sera possible pour les enseignants de visiter l’exposition avec leurs classes et d’y être accompagnés. C’est l’opportunité pour tous d’être au cœur d’une création actuelle.
Pour l’occasion, une petite édition sera produite pour permettre aux visiteurs d’aller plus facilement vers les œuvres. Rendez-vous en septembre pour Churchill Manitoba, l’exposition.

 Hic et Nunc 1

 

Du 20 au 28 octobre : Exposition de Gérard DESROCHES
Entrée libre de 14h à 19h

 Gérard DESROCHES  1 JPG

Le dimanche 11 novembre : Exposition du Centenaire de la fin de la Grande Guerre – Entrée libre

 centenaire 14-18

24 et 25 novembre, 1 et 2 décembre, 8 et 9 décembre et 15 et 16 décembre : Les Arts d’Hiver

affiche

 Brochure à télécharger Flyer – saison culturelle